lundi 15 septembre 2014

Pouliche la vendeuse de homard érotique


Dans un royaume complètement vert, où les gens adoraient piétiner les camemberts, vivait Anatole le grognon. Un jour, on cogna à sa porte.


- Que me voulez-vous, malotru ? dit-il en ouvrant la porte.


Une splendide jeune femme, vêtue d’une jupe rouge et d’un chemisier orange, se tenait sur le seuil et lui répondit, tout en se trémoussant sensuellement :


- Bonjour, je vends des homards érotiques.


 
Et sans attendre la réponse d’Anatole, elle lui garrocha en pleine face un homard de bonne taille qui tenta de lui pincer le nez, avant qu’Anatole, dans un geste de défense, botte celui-ci au loin. Celui-ci atterri au beau milieu de la table de séjour où dame Puribonde prenait le thé avec ses copines. Mais ça, c’est une autre histoire… 


- Mais vous êtes complètement fuckée ! C’est quoi l’idée de m’pitcher un homard dans face comme ça !


- Un homard érotique, précisa la jeune femme.

- Qu’est-ce que ça change au juste ? Votre homard érotique, vous pouvez vous le mettre où j’pense !

- C’est en effet l’un de ces usages. Mais il en existe bien d’autres.

- Arrrrg ! Et vous me l’avez lancé au visage ! Foutez l’camps et ne revenez jamais plus ici, succube de malheur !

- Pas question ! Je ne partirai pas d’ici avant que vous m’eussiez acheté un homard érotique.

C’est alors qu’apparut un homme de nulle part. Il n’était habillé que d’une citrouille qui courait à peine sa virilité.

- Pouliche la vendeuse de homard érotique. Cette fois-ci j’aurais votre peau !



- Ah non, pas Poutribule, le vendeur de sous-vêtements sensuels en courge ! Mon rival de toujours ! Nous n’aurons pas le choix de terminer cette histoire dans un violent duel, sur le terrain de ce monsieur peu courtois.

- Mais voulez-vous bien tous déguerpir de mon terrain ?!

- Pas question ! Je ne partirai pas d’ici tant que je n’aurais pas réduit cette charlatane en purée sexy. Et bien entendu, tant que vous ne m’avez pas acheté des sous-vêtements.

- Cette fois-ci, j’en ai assez, j’appelle la police.

Et faisant de cette menace une réalité, il se saisit de son cellulaire et composa le 911.

- Urgence Police Ambulance et diffamation sur les poireaux.

- Policière, il y a deux individus très louches sur mon terrain qui tente de me vendre des trucs, et qui se préparent à un duel à mort dont la violence menacera la vie des gens du quartier.

- Colporter sans permis ! Voilà un geste grave qui demande une intervention policière d’urgence. Nous arrivons !

En effet, ils arrivèrent rapidement et un hélicoptère militaire se posa sur le terrain d’Anatole, à grand bruit. Toutefois pendant les quatre minutes qui furent nécessaires pour arriver, Koulibole le vendeur de souliers en poil de lamantin tentait d’approcher Anatole. Les trois colporteurs furent arrêtés et fouettés sur la place publique pendant qu’on leur lançait des tomates pourries.

Épilogue.

Avant de vendre des homards érotiques, assurez-vous des réglementations de votre municipalité sur la sollicitation de porte en porte.

 

2 commentaires:

  1. Seigneur... Mais où vas-tu chercher tout ça?... De quoi t'inspire-tu? Dis-moi tout ! XD

    RépondreSupprimer
  2. Je m'inspire des faits vécus de ma vie quotidienne , bien entendu. Ce genre d'événement m'arrive tout l'temps !

    RépondreSupprimer