mardi 10 février 2009

Yata la mangouste

- Yatttaaaaa. Taratafouine, babine !
S'écria Yata la mangouste, toujours prête à de nouvelles aventures.

Du calme, jeune Yata, lui répondit Otomou l'crapet, son mentor et père spirituel.
Rien ne sert de crier, vaut mieux frétiller !


Otomou avait trouvé, par un beau matin de printemps, la jeune mangouste qui errait seule, à la recherche de son nombril. Touché par la détermination et la stupidité de la jeune suricate, Otomou avait décidé de l'adopter.

Mais papa, c'est aujourd'hui le grand jour. C'est le jour du rituel d'la vielle motte de bouette !

Je sais, je sais, fille, mais garde ton sang froid, comme moi.

C'est facile à dire, les poissons sont des animaux à sang froid !

" L'auteur tient à sincèrement s'excuser pour les gens qui, sous le coup du désespoir face à un jeu de mot si mauvais, évacuerait le trop plein d'horreur en s'accouplant à une table à café, ce qui en résulterait une famille de cuillère à sucre"

Yata ! Concentre toi plutôt sur le texte que je t'ai fait apprendre !!!!!

Oui papa ...

Nous sommes des poissons, qui mangeons du gazon,
Avec nos nageoires brunes, et nos ventre si ronds,
Pour des sex-symbols, sans cesse nous passerons
Prouuui ZoooooR POELLLLLLON !!!!

Chemin faisant, nos deux congénères arrivèrent devant un monument sacré: Le cimetière russe de Kamouftatouf !

Va y ma fille, et n'oublie pas ce que je t'ai enseigné...

Papa... J'ai peur

Je m'en contrefiche ! Avance ou meurs !!!

Gonflé par les encouragements patient de son mentor, Yata avança vers le cimetière, marcha vers un monticule de boue séchée, et d'un fort coup de pied, botta le monticule.

- Ouille, s'écria le monticule
- Je n'ai plus peur... hurla Yata. Tu n'es qu'un affreux amas de boue répugnant !
- D'accord, alors tu passes le test, ajouta le monticule. Maintenant... fous le camps !

Et c'est ainsi que Yata réussi l'épreuve de la vielle motte de bouette, et devint enfin un homme ! (Euh je veux dire une mangouste adulte...)

6 commentaires:

  1. Quelle jolie histoire. Je crois que je suis amoureuse de vous, monsieur reveurduciel !!!

    RépondreSupprimer
  2. Glaise sèchecrouté11 février 2009 à 04:18

    J'ai croisé cette mangouste au bord de la rivière et elle chantait une petite chanson fort touchante sur un air semblable à celui de la "toune" du dessin animé "Petit castor". Je tiens à la partager avec vous pour faire votre bonheur de la journée. La chanson allait comme suit :

    "C'est l'histoire d'un petit lutin,
    Qui aime bien mangé du crotin.
    Dans la forêt il n'a absolument aucun ami,
    Avec l'haleine qu'il a on ne peut être surpris!
    Et une fois qu'il vous a vu,
    Faites attention à votre cul!"

    Maintenant vous pouvez vous promener dans la rue en chantant cette chanson qui va rendre tous les enfants heureux et faire tourner toutes les têtes en votre direction!!

    RépondreSupprimer
  3. Mais qu'est-ce que cette violence gratuite faite au monticule de boue. Le "roux"é de coups sans raison, c'est du racisme pur et simple! On devrait "roux"tir cette mangouste et la donner à manger à son mentor de crapet!

    RépondreSupprimer
  4. @Hans
    Le véritable raciste ici c'est toi...qu'est-ce que ces jeux de mots douteux à propos des ROUX! Sache que cette couleur de cheveux ne fais pas de nous des être inférieurs, nous sommes simplement plus remarquables dans la rue. Tu ferais mieux de faire plus att"hans"tion à ce que tu écris à l'avenir.

    RépondreSupprimer
  5. @ Poild Ecarotte
    HaHaHa! Tu me fais tellement rire que j'en "roux"le par terre. Un ptit roux frustré!!! Que comptes-tu faire? Me t"roux"é la peau, me "roux"lé dessus avec une voiture...Tes tentatives pour me rab"roux"er sont futiles, d'autant que l'on ne se connait point.

    RépondreSupprimer
  6. Pourfendeur d'étrons12 février 2009 à 03:34

    Qui eut cru que l'épique histoire d'une mangouste déclencherait des passions à ce point ^^

    RépondreSupprimer