vendredi 28 mars 2008

La prophétie de Gastron ! Chapître 2

Le chapitre 1 se trouve plus bas

Je ne pouvais pas trouver le sommeil, accablé par l'imminente peur de cette étrange prophétie. Qui était ce Gastron ? Que signifiait « Poum Ti Pou Ta » ? Qui lui avait donné un nom aussi idiot ? Ces questions me tiraillaient et m’empêchait de bien savonner mon dos sous la douche, chose normalement difficile car j’ai oublié de vous le dire : je suis manchot !

Je décidais de passer aux choses sérieuses. J’allais au magasin « L’huitre sadique » et je vendais à fort prix ma collection d’oreillers en béton. Avec l’argent récupéré de cette judicieuse affaire, j’investissais en répondant aux courriels d’étrangers de côte d’ivoire disant qu’ils nécessitaient mon aide pour une transaction et me promettant un pourcentage. En quelques jours, j’étais devenu millionnaire.

Ensuite, j’investissais 10 beaux dollars pour aller voir une voyante.

- Bonjour, me dit-elle. »

- Salut vielle peau, lui répondis-je. J’aimerais consulter votre sagesse d’arnaqueuse laide.

- Bien sûr, jeune homme. Je suis prête à donner un coup de main, surtout aux gens comme vous qui n’en ont pas.

- Hum… vous avez remarqué que j’étais manchot. Quel sens de l’observation. Je savais que j’étais à la bonne place, lui répondis-je, plein de respect.

- Assoyez-vous sur ce Pouf en cuir de poulet, me dit-elle en prenant un air mystérieux.

- D’accord, lui répondis-je en prenant un air obéissant.

- Alors, que voulez-vous savoir, me dit-elle en prenant un air sérieux

- Que signifie « Poum Ti Pou Ta ? », lui demandai-je en prenant un air intrigué.

C’est alors que je constatais que ce terme n’était pas resté sans répercussion sur la vielle voyante. Ses yeux s’agrandirent sous la surprise et ses mains commencèrent à trembler. Sa respiration augmenta d’intensité

- Foutez le camp d’ici, jeune fou ! Malheureux ! Fuyez ! Non, vous ne me devez rien ! Mais partez et ne vous retournez pas !

Ne comprenant rien à cette réaction un peu vive de cette vielle dame empreinte de sagesse, je quittais tranquillement les yeux pendant qu’elle me frappait de toute ses faibles forces avec un vieux balais usé…


3 commentaires:

  1. c'est voulu de "quitter les yeux" :P

    RépondreSupprimer
  2. Oups, je voulais dire quitter les lieux.

    Bah je vais le laisser, c'est drôle, et en plus si je le change plus personne ne comprendra ton commentaire, ce qui j'en suis sûr te rendrait très triste ... ^^

    RépondreSupprimer
  3. L'indien dans la ville20 mars 2009 à 11:46

    Poum Ti Pou Ta signifie Pouk Ti Pak Tah, c'est évident!!!

    RépondreSupprimer